Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Strange Days

30 Novembre 2013, 11:35 Neon City

(1995, de Kathryn Bigelow)

(1995, de Kathryn Bigelow)

Los Angeles, 30 décembre 1999 : Lenny, ancien policier, vend des disques d'immersion virtuelle totale. Il reçoit ce soir-là dans une enveloppe le film du viol et du meurtre d'une fille qu'il connaît. Petit à petit, il doit retrouver ses réflexes de flic pour faire la lumière sur ce crime atroce et en empêcher d'autres.

Un film qui condense toute l'esthétique des années 80 et 90. Pour les années 80 : l'ambiance des clips, les rues sombres et pluvieuses, les néons roses, la fumée. Pour les années 90 : les premiers films sur consoles CD, le punk, le hip-hop, le punk-rock façon The Cure.
On se croirait plus d'une fois dans le clip de Purple Rain de Prince. Tout cela pose le décor d'une métropole secouée par les festivités du millénaire et des violences de fin du monde. Même si c'est un futur daté, le tout a bien vieilli, mais peut-être cela donne-t-il déjà un charme rétro au film. 


A l'arrière-plan, un message assez féministe, avec la copine du héros qui est bien plus courageuse et déterminée que lui. En méchant, William Fichtner, second rôle récurrent (il est dans Heat par exemple, ou dans la banque au début de The Dark Knight). Les dialogues ne sont pas toujours très fins, le scénario pas toujours original (c'est le côté Cameron), mais l'ensemble est ambitieux et tient bien la route. Kathryn Bigelow a su apporter une certaine touche féminine d'intelligence et de finesse dans ce monde de brutes des blockbusters !

commentaires

Haut de page