Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Network (Network, main basse sur la télévision)

30 Novembre 2013, 11:37

(1976, de Sidney Lumet)

(1976, de Sidney Lumet)

L'audience de la chaîne américaine UBS est en chute libre. Son présentateur-vedette vient de perdre sa femme et sombre dans l'alcool. La direction lui apprend alors qu'il va être renvoyé. Dès son passage suivant à l'antenne, il annonce qu'il va se suicider en direct la semaine d'après ; l'audience remonte alors en flèche !... La chaîne décide donc de garder le présentateur, qui se met à délirer totalement. Il devient bientôt un gourou mégalomane et paranoïaque. "I am mad as hell and I can't take this anymore !"

 

Une satire impitoyable du monde de l'audimat, de la tromperie et du toc. Lumet nous montre un milieu de gens qui ont plus ou moins rompu toute amarre avec la réalité et n'en reproduisent plus qu'une vision fantasmée, dérisoire. Petit à petit, les personnages sombrent dans la folie et le studio devient un lieu de bouffonnerie grotesque.

Faye Dunaway est très bien en jeune arriviste qui va affronter les cadres vieillissants de la chaîne. Avide de pouvoir, elle est elle-même incapable de sentiments et conçoit sa vie comme une série télé. Elle est tout à fait intégrée dans cette "culture du narcissisme" dont parlait Christopher Lasch à la même époque : elle a appris à parfaitement simuler ses émotions, jusqu'à devenir incapable d'en éprouver aucune réellement (comme la prostituée jouée par Jane Fonda dans Klute). Horrifié, son amant lui lance au visage qu'elle est folle à lier et qu'elle détruit tout ce qu'elle touche. Tous les seconds rôles sont également très bons.

Quelques scènes impayables, dont celle où la chaîne négocie une interview exclusive avec un mouvement Afro-Révolutionnaire.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page