Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Klute

11 Décembre 2013, 17:02

(1971, d'Alan J. Pakula)

(1971, d'Alan J. Pakula)

Dans une province américaine, un homme disparaît. Le détective privé qui part à sa recherche n'a qu'une seule piste : le témoignage d'une call-girl new-yorkaise. 

L'intrigue tient du film noir (un crime, du suspens, un relation trouble entre le détective et la prostituée), du drame psychologique (la prostituée en quête d'identité, le détective dont on ne sait presque rien) et à quelques moments, frôle la comédie romantique. Il s'agit avant tout d'un bon thriller, le premier du réalisateur, qui s'est fait un nom par la suite dans les film de complots politiques. Le montage joue avec talent des décalages entre l'image et le son, avec ses bandes magnétiques en gros plan et ce même enregistrement qui repasse plusieurs fois...

 

Pakula met habilement en scène la relation entre le personnage de Donald Sutherland (au regard toujours magnétique) et celui de Jane Fonda, prostituée prisonnière de son rôle : elle a en effet réussi à contrefaire parfaitement ses sentiments pour plaire à ses clients. Chez son psychanalyste, face caméra, elle confesse le vide de son existence : elle n'est plus capable de rien exprimer de sincère. Elle est devenue elle-même un personnage de fiction, une créature fantasmatique. Ce mystérieux détective lui permettra peut-être d'éprouver à nouveau ces sentiments qu'elle singe si professionnellement. 


Un film intrigant, très réussi à tous les niveaux, de par son ambiance originale, son intrigue qui évite beaucoup de clichés, et quelques images d'une force instantanée.  

commentaires

Haut de page