Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enter The Void

14 Février 2014, 15:31 Neon City

(2009, de Gaspar Noé)

(2009, de Gaspar Noé)

Oscar est un petit dealer de Tokyo, à la recherche de toutes les extases que les drogues peuvent offrir. Appelé un soir par un client, il se retrouve piègé par la police. Il essaie de s'enfuir, est rattrapé et se fait abattre. Son âme se détache alors de son corps et se met à flotter dans l'air... Expérience post-mortem ou hallucination d'un moribond ? On suivra en vue subjective le parcours de ce spectre jusqu'au bout de son errance ; à la recherche de son passé et des conséquences de sa mort sur son entourage. Dans cette mégalopole aussi paradisiaque qu'infernal, des salles de Pachinko aux love hotels, la mort est bien le trip ultime... 


La première heure du film est saisissante : à la fois mélancolique et euphorique, elle provoque un choc visuel et émotionnel unique en son genre. Noé filme une quête inspirée du livre Tibétain des morts ; il nous entraîne dans une ville de Tokyo envoûtante, saturée de couleurs aux néons et de sons, semblable à un parc d'attraction d'outre-tombe ; ce début est une réussite incontestable. 

Enter The Void

Malheureusement, passé ce premier shoot, on "redescend" petit à petit, et la suite ressemble parfois à un bad-trip. Les effets de caméra se répètent : on s'élève dans la pièce, puis on plonge à travers un tunnel de lumière vers la scène suivante. L'idée est intéressante, mais Noé la reprend ensuite systématiquement. Sur le fond, l'intrigue est très classique, ce qui est dommage quand la réalisation se veut si expérimentale. De plus, les acteurs ne sont pas si bons (on croirait parfois regarder des passages de Plus belle la vie !). En fait, le film est trop long d'une bonne heure. Malgré cela, Enter The Void est une expérience de cinéma comme on en voit rarement, une sorte de 2001, l'Odyssée de l'Espace pour adolescents.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page