Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D.O.A. (Mort à l'arrivée)

21 Mai 2014, 12:00

(1950, de Rudolf Maté)

(1950, de Rudolf Maté)

Un homme entre dans un commissariat, épuisé : 

- Je viens vous signaler un assassinat. 

- Asseyez-vous. Où cet assassinat a-t-il été commis ? 

- A San Francisco.

- De qui s'agit-il ?

- De moi. 

Frank s'assoit alors et raconte son histoire : notaire dans une petite ville de Californie, témoin sans le savoir d'une affaire malhonnête, il a été empoisonné. Ayant appris qu'il ne lui restait que quelques jours à vivre, il s'est lancé à la poursuite de son propre assassin... 

 

Mort à l'arrivée est un film qui ne manque pas de cachet. Il regorge de trouvailles, à commencer par son intrigue (c'est la victime qui mène l'enquête). Ou encore le long plan du début pendant le générique, très original pour une époque où les génériques étaient généralement sur simple fond décoré. L'histoire est menée tambour battant : c'est dans cette course contre la mort que le héros sera plus vivant que jamais, comme lors de cette scène courte, mais aussi étonnante que belle, où le héros reprend son souffle, adossé à un kiosque sur lequel s'aligne une colonne d'exemplaires du magazine Life. L'image semble crier : LifeLifeLife !... "La vie, la vie, la vie..." Arrive une petite fille  qui joue au ballon ; le héros l'observe, avant de repartir dans sa course effrénée.

On pourrait aussi parler du poison phosphorescent ou de cet excellent, filmé en pleine rue sans autorisation, du héros qui traverse la foule en courant. D.O.A. est vraiment un film aussi surprenant que passionnant. 

A cause d'une question de copyright, il est tombé dans le domaine public en 1977 ; il peut être téléchargé à cette adresse.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page