Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Человек с киноаппаратом (L'homme à la caméra)

31 Octobre 2014, 11:49 Documentaires

(1929, de Dziga Vertov)

(1929, de Dziga Vertov)

Dziga Vertov filme des scènes de la vie quotidienne à Odessa. Le montage est très rapide, à la manière des clips aujourd’hui, en une succession de plans sans ordre manifeste. Des plans fixes sur des usines, un commerçant qui ouvre son magasin, les familles à la plage, des femmes chez le coiffeur, des engrenages qui tournent, Vertov qui part sur sa voiture etc. 

 

Au milieu de vues « ordinaires », le réalisateur insère, avec un humour certain, des effets spéciaux, tel ce moment où un personnage sort d’un verre de bière. Coupant progressivement en deux une vue d’un grand bâtiment, il « replie » la moitié droite sur la gauche, comme Nolan l’a fait, 80 ans après, avec les rues de Paris dans Inception. Les moments les plus impressionnants sont les plans de la foule dans les rues et les prises depuis les plateformes des tramways. On voit même Vertov monter avec son appareil sur le marchepied, filmé par une autre caméra. Le plus beau trucage est celui où le trépied vient s’étendre devant la caméra, qui monte sur lui, avant d’agiter son objectif et de saluer le public. L’appareil lui-même prend vie, image par image. 

 

Avec ce film, Vertov affirme l’autonomie totale du cinéma par rapport au théâtre et nous en donne la preuve en nous montrant tout ce qu’un homme peut filmer avec une caméra. L’idée est de faire des prises en direct, sans rien préparer et de placer le réalisateur au milieu de l’action, pas face à elle. Autant d’effets qui seraient impossibles au théâtre. L’homme à la caméra affirme donc la puissance de l’artiste qui peut tout représenter de la vie. Mais cette démonstration de pure virtuosité est assez étourdissante et parfois difficile à suivre. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page