Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

上意討ち 拝領妻始末 (Rébellion)

22 Octobre 2014, 12:17

(1967, de Masaki Kobayashi)

(1967, de Masaki Kobayashi)

Un samouraï vieillissant, soumis depuis vingt ans à une femme autoritaire, n’est pas mécontent de prendre sa retraite et de laisser le domaine à son fils. Mais celui-ci se voit obligé d’épouser l’ancienne favorite du daïmio (le chef de clan), à qui elle a donné un fils avant d’être répudiée. Deux ans plus tard, alors que les époux viennent d’avoir une fille, faisant le bonheur de toute la famille, le daïmio réclame le retour de son ancienne épouse…

 

Rébellion est un excellent film de samouraï, et plus que cela, c’est une grande tragédie. Une logique implacable se met en place lentement dans la première partie du film, provoquant le déchirement des époux et des enfants, pris dans un conflit insoluble entre l’honneur familial et l’obéissance au clan. Les amateurs de Toshirō Mifune seront comblés : samouraï et mari soumis, père de famille inquiet, grand-père radieux devant sa petite fille, enfin guerrier impitoyable qui accueille la mort avec allégresse, il crève l'écran un fois de plus. La dextérité au sabre de son personnage n’ayant rien à envier au rônin des Yojimbo et Sanjuro de Kurosawa, on aura droit, dans la deuxième partie du film, à quelques duels féroces ! Mais contrairement à Kurosawa, Kobayashi n'a pas d'estime pour cette société féodale et traditionnelle : il la dénonce comme profondément inique et inhumaine, comme il l'avait déjà fait, aussi violemment, dans Hara-Kiri. Face à Toshiro Mifune, le grand Tatsuya Nakadai joue l'ami fidèle qui fera tout pour dénouer le fil impitoyable du destin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page