Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

21 Grams (21 grammes)

23 Mai 2015, 11:12

(2003, d'Alejandro González Iñárritu)

(2003, d'Alejandro González Iñárritu)

Un homme atteint sur un lit d'hôpital une transplantation cardiaque. On va découvrir dans un ordre non-linéaire sa vie, et comment il a croisé plusieurs autres personnagers, dont celle d'un ancien détenu en quête de rédemption...

 

Un homme sur son lit de mort, une mère junkie, un prisonnier violent mais repenti... Tout ce qu'il faut pour passer un moment aussi réjouissant que léger... Iñárritu ne craint pas d'employer les grosses ficelles pour monter un bon gros mélodrame, avec tout ce qu'il faut de lourde misère morale et sociale... Je n'aime pas les mélodrames, c'est un fait, car c'est selon moi un genre "facile", où il suffit d'employer quelques procédés sans finesse pour obtenir des effets lacrymogènes sans difficulté. Mais je dois être sans coeur (pas de jeu mots par rapport au héros joué par Sean Penn !).

Autre ficelle agaçante : la narration non-linéaire, procédé assez éventé, qui ne fait que masquer une histoire assez simple et qui fait traîner l'intrigue en longueur. La forme est pour tout dire artificiellement complexe. Même la manière de promouvoir le film avait quelque chose de racoleur : les 21 grammes sont ceux qu'un homme est supposé perdre au moment où il meurt. Ce serait donc le "poids" de son âme. Quoi qu'il en soit de cette légende, elle n'a aucune fonction dans le film, et elle n'est même pas mentionnée.

Ceci étant dit, Benicio Del Toro joue très bien le tueur bourrelé par le remords. Il y a quelque chose chez lui d'un personnage de Dostoïevski dans sa façon d'implorer qu'on le tue pour ses crimes. 

commentaires

Haut de page