Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Streets of Fire (Les rues de feu)

par rahsaan 27 Novembre 2015, 11:11 Neon City

(1984, de Walter Hill)

(1984, de Walter Hill)

Le quartier décrépi d'une ville dans une réalité alternative où les années 50 (Cadillacs, cheveux gominés et polos de sports) se mélangent aux années 80 (rock'n'roll, néons et blousons noirs !). La vedette locale de la chanson, Ellen Aim est enlevée par un gang de motards dirigé par le sadique Raven. L'ancien copain d'Ellen part à sa recherche, dans le quartier le plus mal famé de la ville...

 

Tout comme les Guerriers de la nuit, du même Walter Hill, Streets of Fire a tout du film-culte, à condition peut-être d'avoir vu le jour dans les années 80. J'ai toujours apprécié cette esthétique "à la Blade Runner", des lumières acides aux néons : bien qu'elle puisse confiner au kitsch, elle représente pourtant la quintessence d'un certain style urbain de la décennie, celle des clips de Michael Jackson ou de Prince, quand on est passé des paillettes du disco et de la soul aux tonalités électriques et nocturnes de la new wave. Bien qu'il n'ait pas fait à proprement parler une comédie musicale, Walter Hill a largement mis à l'honneur les parties musicales. C'est sans doute un de ces films dont on dit qu'ils font passer "style over substance", mais franchement, quelle style, quelle classe !

Bonne prestation de Willem Dafoe en gangster efféminé et diabolique, incarnation du démon de la lubricité. Face à lui, le héros joué par Michael Paré est moins charismatique : l'acteur veut trop jouer le beau gosse mystérieux et reste quelque peu en retrait.

 

 

commentaires

Haut de page