Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

After Hours

par rahsaan 26 Septembre 2015, 09:52

Pour le 300ème article de ce blog, voici un film peu connu de Scorsese, une comédie sombre et burlesque dans la nuit new-yorkaise...

 

(1985, de Martin Scorsese)

(1985, de Martin Scorsese)

Se rendre de nuit à l'autre bout de la ville pour y retrouver une fille qu'on connaît à peine, ne pas pouvoir payer le taxi, se retrouver dans un loft à faire de la sculpture en papier mâché avec une artiste dont on découvrira qu'elle s'adonne aux pratiques SM, rencontrer une serveuse névrosée et un barman à bout de nerfs... On en est tous passés par là un jour !... Et ce n'est que le début du film ! Prenez la pire soirée que vous ayez passé, multipliez par dix et vous aurez une idée de l'ambiance d'After Hours !

 

After Hours est une comédie noire qui évite de peu la tragédie et se résout dans le burlesque ; c'est un jeu de piste qui nous entraîne dans un délire cauchemardesque ; c'est un film apparemment bizarre mais qui devient très cohérent et logique si on perçoit l'angoisse qui l'imprègne (comme Le plongeon (The Swimmer) avec Burt Lancaster, de ce point de vue), le rire en plus.

 

Sur le fond, Scorsese met en scène la rupture sociale entre le jeune informaticien du centre-ville et les classes populaires de SoHo, encore bohème à cette époque (alors que c'est aujourd'hui un quartier branché de designers, d'artistes, de publicitaires etc.). Enfermés dans leur solitude, incapables de se parler, la plupart des personnages deviennent hystériques à force de ne pouvoir communiquer. Métaphoriquement, ils sont tous enfermés [spoiler] dans des sculptures de papier mâché ! C'est un peu comme le théâtre de Harold Pinter, mais sans le côté didactique et assommant. Au contraire, on rit franchement des mésaventures tragi-comiques du héros : plus il subit des galères pas croyables, plus on est secoués de rire, mais d'un rire nerveux.

commentaires

Haut de page