Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nostalgia de la luz (Nostalgie de la lumière)

5 Février 2016, 14:41 Documentaires

(2010, de Patricio Guzmán)

(2010, de Patricio Guzmán)

Tout au nord du Chili, le désert d'Atacama est une des régions les plus arides du monde. Grâce à la pureté exceptionnelle de l'air, les astronomes disposent de conditions idéales pour leurs télescopes géants. A deux pas de là, au milieu des étendues de sable, des femmes grattent désespérement le sol, à la recherche des corps de ceux que le régime de Pinochet a fait disparaître... 

 

Nostalgia de la luz est un documentaire très sincère, à n'en pas douter : on y verra des images magnifiques du désert et de l'espace, et on écoutera les témoignages déchirants de ces femmes qui donneraient tout pour retrouver le corps de leur frère ou de leur mari. Mais le problème est que les deux sujets n'ont pas de rapport. Patricio Guzmán tente assez artificiellement de les faire tenir ensemble, mais le mélange ne se fait pas. Pour tout dire, cela ressemble fort à une fausse bonne idée : faire le rapprochement entre ces femmes qui cherchent des morceaux d'os et cet astronome américain qui étudie la formation, juste après le Big Bang, du calcium que nous avons dans les os, n'est pas très heureux, c'est le moins qu'on puisse dire. Séparément, chacun des sujets serait passionnant, mais le rapprochement des deux n'est guère convaincant. Un des astronomes le fait poliment remarquer au réalisateur : la différence entre lui et ces femmes, c'est qu'après avoir étudié le passé de notre univers, il peut dormir tranquille, alors qu'elles ne trouveront jamais la paix tant qu'elles n'auront pas retrouvé les morts pour les enterrer dignement.

 

Sur le fond, la partie astronomie ne nous apprendra quasiment rien, ni sur les galaxies ni sur la vie des scientifiques. Sur les disparus de la dictature militaire, le documentaire n'apportera que peu d'informations -même si cela tient certainement au fait qu'il y a encore trop de choses cachées aujourd'hui. Nostalgia de la luz est donc quelque peu décevant par rapport à son affiche. 

commentaires

Haut de page