Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La French

21 Mai 2016, 10:18 Police partout justice nulle part

(2014, de Cédric Jimenez)

(2014, de Cédric Jimenez)

15

A la fin des années 1970 à Marseille, le magistrat Pierre Michel est nommé juge du grand banditisme. Grâce à une information donnée par une héroïnomane sous sa protection, il trouve une piste pour s'attaquer à la French Connection, réseau criminel tout-puissant qui fabrique de l'héroïne dans la ville puis l'expédie aux Etats-Unis...

 

La French ne révolutionne rien, mais utilise au mieux toutes les ficelles et procédés du policier/thriller. Le casting est très bon, à commencer par Jean Dujardin en juge obsédé par son boulot au détriment de sa vie de famille (un classique mais qui marche bien parce que le film est bien fait par ailleurs), face à son ennemi, "Tany" Zampa, le chef de la "French", à qui Gilles Lellouche apporte une vraie dimension humaine et charismatique.

 

C'est un film très solidement bâti, qui évite l'écueil d'être trop à la française (trop téléfilm France 2 façon bouillabaisse / pastaga) et trop à l'américaine (trop ersatz de Michael Mann). Cédric Jimenez a trouvé le bon équilibre entre les policiers réalistes et l'influence américaine, avec une touche de Scorsese (le plan-séquence où l'on suit les truands qui rentrent dans la boîte de nuit, comme dans les Affranchis). Quelques effets bien dosés, comme ce plan où Zampa, à bout de nerfs quand son business périclite, traverse son club dans la lumière stroboscopique, reflet de la tension extrême du personnage.

 

Sans être du même niveau, La French n'a donc pas à rougir de la comparaison avec le classique de 1971. Il fait d'ailleurs plus penser à la suite de ce dernier, French Connection II (1975), où le Popeye joué par Gene Hackman poursuit sa traque des criminels dans Marseille.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page