Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Get Carter (La loi du milieu)

28 Novembre 2013, 20:29

(1971, de Mike Hodges)

(1971, de Mike Hodges)

Le gangster londonien Jack Carter apprend que son frère s'est tué en voiture et soupçonne rapidement que cette mort n'était pas accidentelle. Il se lance dans une enquête qui va bientôt virer à la vengeance sanglante...

 

Get Carter fait partie de ces films qui collent longtemps à la peau. L'histoire nous emmène dans les bas-fonds de Newcastle, entre les rues sordides et les hôtels de passe minables. Tous les personnages y sont affreux, sales et méchants. La corruption et la déchéance morales touchent toute cette humanité de truands et d'être à la dérive. A l'arrière-plan, on devine un prolétariat proche de la misère, bien étranger à la culture festive des hippies.

 

Michael Caine trouve dans Get Carter un de ses meilleurs rôles : après avoir joué un truand sympathique et haut en couleurs dans The Italian Job (1969), l’acteur passe du côté obscur et incarne un vrai salaud. Teint blême, regard morne, c'est un assassin sans états d'âmes. L'acteur, lui-même d'origine prolétaire, et ayant connu des gens tombés dans le crime, disait de Jack Carter qu'il était son double fantomatique. Et Caine n'a rien fait pour rendre son personnage sympathique : incapable d'émotions véritables, ce dernier ne sait s'exprimer que par la violence. Au fond, c'est un sadique, et surtout un pauvre type.

L'excellente bande-originale de Roy Budd, un jazz tantôt funky, tantôt hypnotique, ajoute au côté hallucinatoire et cauchemardesque de cette oeuvre.

 

Du même réalisateur, Croupier (1998) nous montre des personnages évoluant dans ce même genre de milieux interlopes. 

commentaires

Haut de page