Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trafic

10 Octobre 2014, 11:06

(1971, de Jacques Tati)

(1971, de Jacques Tati)

M. Hulot est dessinateur pour la société automobile Altra. Il est chargé de convoyer un camping-car expérimental pour le salon d'Amsterdam. Il va subir tous les accidents que l'on peut avoir sur la route...

 

Après l'échec commercial de Playtime, Tati revient est contraint à un budget bien plus restreint. Du coup, l'histoire revient à échelle humaine. Tati se fait l'observateur satirique des années Pompidou et de la civilisation de la bagnole. 

Les moyens sont évidemment plus limitées. Tati s'en sort en étant plus spontané dans sa réalisation (il filme les gens dans les embouteillages sur l'autoroute). Certains gags sont très réussis (en particulier une scène de carambolage qui est un sommet du burlesque) et il y aurait (presque) des dialogues et une intrigue. Il parvient, comme dans ses autres films, à réintroduire de la fantaisie et de la convivialité dans un monde mécanique et monotone. Ici, les aller-retours incessants, les ratés successifs, les imprévus, s'opposent à ce monde de l'autoroute rectiligne. 


A noter le jeune policier qui a la tête de Tintin. 

 

Trafic

Si l'on suit sa filmographie, on s'aperçoit que Tati suggère un enchaînement logique d'un film au suivant : à la fin de Mon oncle, nous sommes à l'aéroport. Aéroport qui est le lieu de la scène d'ouverture de Playtime. A la fin de ce film, c'est la ronde des voitures, qui seront le thème de Trafic. La fin de Trafic annonçait donc peut-être un prochain film consacré au métro, qui n'a jamais vu le jour.

A noter qu'à sa mort, Tati avait un scénario dans ses tiroirsConfusion. Bruno Podalydès en a proposé une adaptation au théâtre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page